Loisapin.net » Assurance » Comment conduire un scooter 50 ?

Comment conduire un scooter 50 ?

Le scooter 50 est une alternative aux autres moyens de déplacement à deux roues lorsque votre permis est suspendu par exemple. Si vous n’êtes pas habitué à ce cyclomoteur, vous devez prendre en compte ses spécificités pour mieux le conduire.

Qu’est-ce qu’un scooter 50 ?

Un scooter 50 est un cyclomoteur ayant une cylindrée de 50 cm3. Cet engin est conçu pour ne pas dépasser une vitesse maximale de 45 km/h. Il est également appelé scooter sans permis puisque vous pouvez le conduire à ce titre.

Qui peut conduire un scooter 50 ?

En règle générale, conduire un scooter exige d’avoir au moins 14 ans. Néanmoins, depuis 2002, la conduite d’un scooter 50 est sujette à la détention d’un brevet de sécurité routière encore appelé BRS. Si vous n’entendez plus cette dénomination, c’est parce qu’elle a été remplacée par la catégorie AM du permis de conduire.

Par ailleurs, il existe une catégorisation des conducteurs de scooter 50 selon leurs dates de naissance. Elle implique des dispositions qu’ils doivent prendre :

  • Vous pouvez conduire un scooter sans aucun permis de conduire si vous êtes nés avant le 31 décembre 1987.
  • Il vous faut obligatoirement un BRS ou une autre qualification équivalente si vous êtes nés après le premier janvier 1988.
  • La norme exige que vous ayez un permis de la catégorie AM si vous venez d’avoir 14 ans.

Du reste, il convient d’assurer scooter sans BRS pour une utilisation légale.

Les bases pour conduire un scooter 50

Pour conduire un scooter 50, il faut connaître certaines notions sur la conception et les réglages de l’engin. Ainsi, pour la conduite, faites attention aux points les plus importants.

  • Le démarrage de votre scooter

Un scooter dispose d’une transmission automatique. Pour éviter le risque de chute au démarrage, freinez de l’avant ou de l’arrière après la mise sous tension et avant d’actionner le bouton du démarreur.

  • Le déplacement

La conduite de votre scooter se fait avec tout votre corps. Chaque membre a son rôle à jouer. Une fois en déplacement, il faut une concentration inébranlable. Néanmoins, ne soyez pas crispé : vos yeux assurent le reste.

Pour rouler à la vitesse voulue, il faut attendre le point de patinage avant de mettre les gaz. C’est comme cela que vous contrôlez l’accélération. Pour changer de direction, il vous suffit de freiner de l’arrière en relâchant la poignée du gaz dans le but de changer lentement d’orientation. Si vous le faites à vive allure, vous risquez un accident.

  • Le freinage

Il faut tenir votre distance de sécurité. Votre temps de réaction en face d’un danger est généralement d’une seconde. Ainsi, à la vue d’un danger, il faut appuyer de façon synchronisée le frein arrière et le frein manuel. Ensuite, éviter de basculer vers l’avant en bloquant la tension de vos bras sur le guidon. Cette approche stabilise mieux l’engin.

  • Prise de virage

Pour prendre un virage, vous pouvez incliner votre scooter dans le sens de ce dernier. Cette méthode est valable dans le cas d’un virage rapide. Vous devez tourner le guidon pour virer lentement, mais n’inclinez pas de trop le scooter. Les pneus peuvent en effet perdre leur adhésion.

  • Pour tourner ou vous arrêter

Il faut dans un premier temps regarder dans le rétroviseur pour voir si vous n’êtes pas suivi de près. Ainsi, vous devez clignoter dans la direction souhaitée pour faire un décalage afin de vous arrêter. Dans le même temps, vous devez émettre des appels de frein ou tourner simplement.

Separator image